• 58543 visits
  • 1317 articles
  • 45364 hearts
  • 412 comments

PCCB 2016 à 2017 13/09/2017


 
Voici mon Overblog (cliquez sur l'image)

Tags : Paul T - Timothé A - Tanguy C - Aymeric L - Mathieu DW - Joseph M - Baptiste G - Florentin R - Louis P - Ronan C - Félix R - Ferréol DC - Maxence R - François S - Gauthier VM - Gabin V - Louis C - Baudouin C - Martin B - Paul Ch - Maxime J - Alban R - Ambroise R - sondage

Dans les ch½urs des Petits Chanteurs à la Croix de Bois 22/02/2018

Dans les ch½urs des Petits Chanteurs à la Croix de Bois

Le mercredi après-midi des Petits Chanteurs à la Croix de Bois est consacré à la formation musicale. Nous avons passé quelques heures leur compagnie.
 
Dans la cour de l'institution Saint-Lazare-Saint-Sacrement d'Autun, deux jours avant les vacances, des voix cristallines, amples et puissantes, s'échappent des bâtiments imposants, invitant à un certain respect des traditions.
 
Cet après-midi passé à la rencontre de ce ch½ur de garçons à la renommée mondiale se fait en compagnie de Mathilde d'Anselme, chargée de la communication. La jeune femme a rejoint les Petits Chanteurs à la Croix de Bois, il y a quatre ans, au moment de leur installation à Autun. La manécanterie, sauvée d'un redressement judiciaire, a été reprise, en septembre 2014, par la Maîtrise de la Cathédrale d'Autun, présidée par Patrick McNamara.
 
Après une brève présentation des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, qui viennent de célébrer leurs 110 ans en décembre, elle nous guide dans le dédale des couloirs et des étages. Le pas se ralentit. La voix se fait plus basse, à l'approche de la salle Denis-Grivot, où l'un des deux ch½urs est en pleine répétition. On repère les notes finales d'un des chants. Deux petits coups discrets contre la porte d'entrée, avant de faire plus ample connaissance avec les jeunes chanteurs.
Dans les ch½urs des Petits Chanteurs à la Croix de Bois

En tenue de ville, composée d'un pull bleu marine avec le blason des Petits Chanteurs, d'un polo blanc lui aussi avec l'insigne brodé, d'un pantalon marine et de derby marin, deux rangs de huit choristes entourent Vincent Caron, chef du ch½ur à voix mixtes (*). Installé au piano, il donne les indications à ses élèves.
 
Ceux-ci, partition à la main, répètent un chant en latin. Avec la plus grande application, ils s'efforcent de suivre les conseils de leur professeur. « On y va. Articulez bien. Pour l'instant, la mise en place technique est plus importante. Après, on assouplira. »
 
Pendant ce temps, autour d'une table au fond de la grande pièce, quatre choristes travaillent, eux, sur la partition de La voix du bien aimé.
Dans les ch½urs des Petits Chanteurs à la Croix de Bois

« Il y a une respiration après. À vous. Regardez votre partition et prononcez le texte sans chanter », enchaîne Vincent Caron. Dans quelques jours, le groupe va entreprendre une nouvelle tournée en Provence-Alpes-Côte d'Azur. De nouvelles dates qui viendront compléter les prestations données en janvier et février.
 
Férreol et Tanguy rentrent tout juste de cette dernière tournée. Des souvenirs et de nouvelles expériences qui les forgeront pour le reste de leur vie. Les deux garçons ont de suite une pensée pour leur chef de ch½ur, Marie-Noëlle Potot, qui a dû être remplacée en plein milieu de la tournée. Les choristes se sont produits en Normandie et en Bretagne. « On a vu le Mont Saint-Michel », racontent-ils.
 
Malgré leur jeune âge, ils semblent forgés à cette vie atypique, à voyager de ville en ville, à s'adapter à de nouveaux visages et à un rythme inhabituel, ponctué par les concerts et les familles d'accueil.
 
Les jeunes gens portent un regard détaché. « Parfois, cela peut être dur. Parfois, cela peut être bien. On découvre de nouvelles villes. » Et de citer Cherbourg ou Honfleur, avant de décrire leur emploi du temps de tournée : « Le matin, on a deux heures et demie de cours. L'après-midi, dans les villes, si on arrive avant 17 h, on a du temps libre. De 17 h à 18 h, on répète, puis on va dans nos familles avant le concert. Généralement, on est deux par familles. On peut être plus. Ils nous font goûter les spécialités. »
 
Férréol, 11 ans, de Sennecey-le-Grand, en Saône-et-Loire, entame sa troisième année au sein de la manécanterie. Déjà quatre tournées au compteur, il a décidé de sa voie au sein des Petits Chanteurs : il veut y suivre sa scolarité jusqu'en troisième. Petit à petit, il s'est habitué au fait d'être éloigné de sa famille.
Dans les ch½urs des Petits Chanteurs à la Croix de Bois

Tanguy, 12 ans, a, lui, rejoint la manécanterie il y a deux ans. Les Petits Chanteurs, il connaissait par le biais de son oncle, qui a occupé sa place il y a quelques années. Quant au chant, il s'était déjà essayé à la pratique dans la chorale d'enfants de la paroisse Saint-Pothin, à Lyon.
 
Cyprien Cantan, 13 ans, de Chambéry, avoue avoir plusieurs préférences dans les chants à interpréter. Toutefois, Vois sur ton chemin, il « aime bien ».
 
Un quotidien dans les habits des Petits Chanteurs qui leur va plutôt bien. La preuve ? « Ici, on est entre copains à l'internat, c'est plutôt bien ».
 
(*) Vincent Caron enseigne, en ce moment, aux choristes du ch½ur à voix égales, car la responsable, Marie-Noëlle Potot, est en arrêt maladie.
 
En chiffres. Les Petits Chanteurs à la Croix de Boix c'est 62 élèves, du CM1 à la 3e. Deux ch½urs, le ch½ur à voix mixtes pour les élèves de quatrième et de troisième et le ch½ur à voix égales de la primaire à la cinquième. Soixante concerts, en moyenne, par année, en France et à l'étranger. Trois tenues. Une tenue de ville et deux tenues de concert : en première partie, l'aube blanche et la croix de bois ; en seconde partie, un bermuda bleu marine, une chemise bleu clair avec blason, un pull bleu marine avec blason, de hautes chaussettes blanches et des mocassins.
https://www.lejdc.fr/autun/loisirs/scene-musique/2018/02/18/dans-les-churs-des-petits-chanteurs-a-la-croix-de-bois_12743578.html

Tags : Maxence R - Aymeric L

La belle ville de Cancale ! 02/02/2018

La belle ville de Cancale !
La belle ville de Cancale !

Tags : tournée

Ploërmel. En coulisse avec ces petits chanteurs d’exception 02/02/2018


Ploërmel. En coulisse avec ces petits chanteurs d’exception
Ploërmel. En coulisse avec ces petits chanteurs d’exception
Ploërmel. En coulisse avec ces petits chanteurs d’exception
Ploërmel. En coulisse avec ces petits chanteurs d’exception
Ploërmel. En coulisse avec ces petits chanteurs d’exception
Ploërmel. En coulisse avec ces petits chanteurs d’exception

Mercredi soir, les voix des Petits chanteurs à la croix de bois ont retenti au c½ur de l'église Saint-Armel à Ploërmel. Quelques heures avant, ces garçons de 10 à 12 ans répétaient avec minutie et professionnalisme.
 
« On les met où nos sacs, Monsieur ? » Les petits chanteurs à la croix de bois arrivent en silence dans l'église Saint-Armel à Ploërmel. Pas le temps d'une pause. La journée de ces enfants est chronométrée. Il est 17 h 05. L'heure de la répétition avant le concert de ce mercredi soir organisé par l'Association des parents d'élèves de l'enseignement libre (Apel) de Saint-Louis.
 
Plusieurs centaines de personnes sont attendues. « Vous faites comme vous avez l'habitude », déclare le chef de ch½ur Vincent Caron. C'est sa première fois avec eux. Lui s'occupe d'habitude du ch½ur des grands. Il va falloir s'apprivoiser. « On leur demande beaucoup. Tout particulièrement avec ce changement. Ce sont des repères de direction importants à leur âge, explique le chef, sans trop d'inquiétude. Ils ont l'habitude du changement et s'adaptent très bien. »
 
Les cartables sont finalement posés sur les chaises dans la nef. Direction la sacristie. En demi-cercle. C'est parti. Quelques regards et sourires en coin. Vincent Caron recadre. Il a besoin de les garder concentrés une heure pour caler le concert. « Regardez mes gestes. Ils sont précis. » Les quelques chanteurs déconcentrés ne le font pas rire. Il sait que tout le groupe pourrait en pâtir. « Il existe différentes manières de répéter, explique-t-il.
 
Cette répétition demande de se concentrer de bout en bout. D'autres fois, on relâche un peu la pression. » Il reconnaît un savant dosage à opérer, fait de discipline et de bienveillance. « Nous avons des moments plus exigeants que d'autres. »
 
À une vingtaine de mètres, Sabin observe ses petits camarades. Il a douze ans et un brin de déception. Impossible pour lui de chanter. « J'ai une dysphonie et si je veux vite guérir, il faut que je ménage ma voix. » Voilà trois ans que cet élève de 5e a intégré les petits chanteurs. Tout a commencé par un reportage à la télévision. « J'aime chanter la mission qu'on porte. Nous sommes des artisans de la paix. »

Exceptées ces deux semaines de concerts sur les routes tous les un mois et demi, les petits chanteurs sont en internat à Autun (Saône-et-Loire). Les garçons ont dix heures de chant par semaine. « Ce sont les premiers mois les plus difficiles. Notre famille nous manque et les premiers concerts sont stressants, confie Sabin. Mais, on s'habitue. La famille manque toujours, mais c'est moins douloureux. » Il assure n'avoir aucun regret. Bien au contraire... Il raconte des tournées fatigantes, mais aussi les rencontres dans les familles d'accueil, les concerts dans des lieux exceptionnels et cette seconde maman pour les réconforter. « C'est la responsable de l'internat. Elle nous a même écrit une petite chanson. »
 
Quelques bancs plus loin, Angus est assis tout seul. Il a eu un rire de trop. Vincent Caron l'a mis à l'écart pour le calmer. « C'est normal car j'ai rigolé, commente l'enfant de 11 ans. C'est la discipline. » Alors il attend sagement. Puni ? « Non... Enfin, oui, mais je vais y retourner. » Deux minutes plus tard, il est de nouveau dans les rangs.
 
La répétition avance. Les chanteurs sortent le piano pour l'Ave Maria. La pression retombe. Pas trop longtemps. « On se tient bien droit. On enlève les mains des poches. » Un petit chanteur à la croix de bois est face à son public, les mains dans le dos. Une fillette en perfecto rose les observe. Fascinée et conquise par la pureté de leur voix.
https://www.ouest-france.fr/bretagne/ploermel-56800/ploermel-en-coulisse-avec-ces-petits-chanteurs-d-exception-5536267

Tags : Sabin P - Aymeric L - Ferréol DC

Jour de repos pour nos Petits Chanteurs, découverte de Cherbourg... 01/02/2018

Jour de repos pour nos Petits Chanteurs, découverte de Cherbourg...
Jour de repos pour nos Petits Chanteurs, découverte de Cherbourg...
Jour de repos pour nos Petits Chanteurs, découverte de Cherbourg...

Tags : Bosco L - Aymeric L - Pierre-Louis B - Alexandre D

Rencontre avec les Petits Chanteurs de Combourg 30/01/2018

Vendredi 26 janvier, le Ch½ur à Voix Égales a rencontré les Petits Chanteurs de Combourg. Les deux choeurs se sont unis pour chanter plusieurs chants sous la direction de Monsieur Patrick Labbé. Merci pour cette belle rencontre!

Tags : Aymeric L

Tournée janvier 2018- photos 29/01/2018

Tournée janvier 2018- photos
Tournée janvier 2018- photos
Tournée janvier 2018- photos
Tournée janvier 2018- photos

Tags : Aymeric L

Quelques photos de cette première tournée de l'année! (suite) 25/01/2018

Quelques photos de cette première tournée de l'année! (suite)
Quelques photos de cette première tournée de l'année! (suite)
Quelques photos de cette première tournée de l'année! (suite)
Quelques photos de cette première tournée de l'année! (suite)

Tags : Aymeric L

Quelques photos de cette première tournée de l'année! 25/01/2018

Tags : PCCB

Pierre-Louis Bazin, un Offranvillais de 12 ans, Petit Chanteur à la croix de bois 23/01/2018

 
Pierre-Louis Bazin a 12 ans. Il est Offranvillais et fait partie du ch½ur à voix égales des Petits Chanteurs à la croix de bois, qui se produira mercredi 24 janvier 2018 à Dieppe.

Les voix cristallines des Petits Chanteurs à la croix de bois s'élèveront ce mercredi 24 janvier 2018 dans le ch½ur de l'église Saint-Jacques à Dieppe (Seine-Maritime). Ce concert aura une tonalité toute particulière pour l'un des jeunes choristes : Pierre-Louis Bazin et sa famille. Celui-ci sera en terre connue puisque cet ado de 12 ans est... Offranvillais.
 
Internat en Bourgogne
Voilà deux ans qu'il a intégré cette formation de jeunes garçons. Un bouleversement total dans sa vie, mais un véritable choix pour ce collégien qui en parle avec aisance et avec une véritable maturité. Pierre-Louis explique :
Lorsque j'étais à l'école Éloi-Prévost à Offranville, j'avais un ami qui en faisait partie. Il m'a dit que là-bas, c'était génial. Et comme j'avais envie de chanter...
Lui ne faisait partie d'aucune chorale, « je chantais juste à l'école et à la maison » confie-t-il. C'est sa rencontre avec le chef de ch½ur des Petits Chanteurs, à l'occasion d'un concert il y a deux ans à Dieppe, qui confirme son choix.
J'ai alors passé une audition à Autun, en Bourgogne.
Le passage obligé pour intégrer cette véritable institution créée il y a 110 ans. Pour cette audition, il doit présenter deux chants imposés et réciter La Cigale et la fourmi. Autres critères retenus, en plus du chant : avoir un bon niveau scolaire et être autonome.
Autonome, car les Petits Chanteurs vivent en internat. Pas toujours facile d'être loin de la maison, de ses deux s½urs et de son frère...
 
Sa maman Anne-Cécile Bazin raconte :
Au départ, il ne s'en rendait pas compte, avant de le vivre.
Malgré la distance, ses parents l'ont encouragé dans cette voie,
Car c'était vraiment son choix. Et je trouvais que c'était une grande ouverture pour lui, s'il le souhaitait, une belle école de la vie, avec l'opportunité de voyager. Et surtout il revient tous les week-ends.
C'est donc en sixième que Pierre-Louis Bazin a intégré ce ch½ur connu à travers le monde. Et depuis, son emploi du temps est digne de celui d'un ministre. Le lundi, c'est le départ pour la Bourgogne, soit six heures de trajet. Déposé à la gare de Rouen par sa maman, il prend le train direction Paris, puis le métro pour rejoindre la gare de Lyon, puis le TGV. À l'arrivée, une navette conduit tous les jeunes choristes à bon port.
Les cours débutent l'après-midi avec toute la semaine, de 8 h à 18 h 30, chant et enseignements généraux dispensés au collège d'Autun. « J'ai dix heures de chant par semaine », raconte l'adolescent. Il vit ainsi avec 70 autres enfants scolarisés du CM1 jusqu'à la 3e. Les jeunes choristes sont amenés à faire de multiples tournées, « et pendant celles-ci, nous travaillons sur nos cours de 9 h 30 à midi. »
 
Côté chant, Pierre-Louis Bazin explique
Il y a deux ch½urs : le ch½ur à voix mixtes avec les élèves de 4e et 3e et le ch½ur à voix égales, dont je fais partie. Je suis mezzo.
Tout au long de l'année, il est amené à se produire devant de nombreux publics. Lors de concerts isolés ou de tournées :
Nous en faisons une de deux semaines entre chaque période de vacances, ce qui représente dix concerts.
Si le ch½ur à voix mixtes se produit partout dans le monde, les plus jeunes donnent des représentations principalement en France. Avec des étoiles dans les yeux, il explique 
Mais j'espère pouvoir participer à la tournée qui aura lieu en Chine en mai prochain. Vingt-quatre garçons seront sélectionnés selon leur type de voix, leurs résultats scolaires et en fonction de la discipline.
Mais avant de décrocher son passeport pour l'Empire du milieu, Pierre-Louis Bazin se produira à Dieppe. Ce mercredi 24 janvier, il pourra dormir à la maison. « Car chaque soir de tournée, nous dormons chez l'habitant », explique-t-il.
 
Et avant de retrouver Offranville, il enfilera son aube en première partie de concert « pour les chants de musique sacrée et classique. Puis la tenue de Petit Chanteur avec chemise bleu et pull pour les chants traditionnels, les chants de musique du monde, de musiques actuelles...
 
Avec ses camarades, il aura un objectif :
Faire passer un message de paix et de fraternité. Quand je chante, je suis joyeux, j'aime ça... Quand je me dis que je chante pour les gens et qu'ils sont contents, je suis content ! 
Sûr que mercredi, ils seront très nombreux à être contents...
Infos pratiques : Concert mercredi 24 janvier à 20 h 30 à l'église Saint-Jacques à Dieppe. Tarifs : 25 et 20 ¤, gratuit pour les moins de 15 ans. Places disponible auprès de la Procure (la librairie de l'église), de Disques shop et sur le site des Petits Chanteurs à la croix de bois.

Tags : Pierre-Louis B

Les PCCB tournent à Paris 20/01/2018

Aujourd'hui quelques Petits Chanteurs participent à Paris au tournage d'une vidéo pour la campagne "Le denier de l'église". Rencontre dans les studios avec la chanteuse Natasha St-Pier.

Tags : Maxence R